Eschscholzia (Pavot de Californie)

L’eschscholzia, c’est quoi ?

L’ eschscholzia (Eschscholzia californica Cham.), appelée aussi pavot de Californie, est une plante herbacée annuelle de la famille de papaveraceae. Sa tige dressée peut atteindre 40 cm de hauteur et elle contient un latex incolore. Cette plante se caractérise par des fleurs de couleur orangée ou jaune qui s’ouvrent la nuit et quand il fait froid. Les feuilles, de couleur vert avec une teinte bleuâtre, sont découpées en segments linéaires.

L’eschscholzia est originaire de la Californie et du Sud-Ouest des États-Unis où elle couvre de vastes étendues. On trouve cette plante également en Amérique latine et certaines régions d’Europe.

Quelles parties de l’eschscholzia utiliser ?

On utilise la partie aérienne fleurie de l’eschscholzia pour l’usage médicinal. La partie aérienne est cueillie pendant la floraison du mois de juin au mois d’octobre.

L’eschscholzia contient essentiellement des alcaloïdes qui représentent 0,5 à 1,2% de la partie aérienne. Ces alcaloïdes peuvent être répartis en plusieurs classes : Classe de pavines (eschscholtzine, californidine…) qui sont les alcaloides majoritaire de la partie aérienne, classe d’aporphine (laurotétamine et glaucine), classe de protopine (cryptopine ou allocryptopine), classe de benzophenantridine (chélirubine et chélidonine)…

Dans les fleurs de l’eschscholzia, on trouve aussi des flavonoïdes notamment la rutine et un pigment de couleur pourpre, le eschscholtz-xanthine.

Quels sont les bienfaits de l’eschscholzia ?

On utilise l’eschscholzia pour son effet dépresseur sur le système nerveux central. En effet, les alcaloïdes présents dans la partie aérienne d’eschscholzia se fixent sur les récepteurs des benzodiazépines et augmentent l’affinité de ces récepteurs pour le GABA qui est un neurotransmetteur inhibiteur d’où les actions cliniques de cette plante.

L’eschscholzia possède une action hypnotique et anxiolytique. C’est pour cela qu’elle est indiquée dans les cas d’insomnie surtout l’insomnie d’endormissement en association avec d’autres plantes sédatives comme le montre l’article « Traitement de l’insomnie par la phytothérapie ».

On peut aussi l’utiliser pour le soulagement des symptômes du stress et l’anxiété modérée. Un essai clinique randomisé et en double aveugle réalisé sur 264 patients, a montré que l’association eschscholzia, aubépine et magnésium possède un effet significatif sur l’amélioration des symptômes de l’anxiété modérée.

Comment utiliser l’eschscholzia ?

La partie aérienne de l’eschscholzia doit être séchée et pulvérisée pour l’utiliser ensuite en poudre. Pour le traitement de l’insomnie, on utilise une dose de 480 à 600 mg de cette poudre avant d’aller dormir. Pour le soulagement de stress et d’anxiété, on utilise une dose de 0.5 g deux à trois fois par jour.

Quelles précautions prendre avec l’eschscholzia ?

La partie aérienne d’eschscholzia a été longtemps utilisé en médecine traditionnelle sans que des effets indésirables soient rapportés. Mais à cause de la présence de certains alcaloïdes et le manque de données en faveur de sa sécurité d’utilisation, elle est contre indiquée chez la femme enceinte et allaitante.

Références

1- Michel Hanus et al. (2004).Double-blind, randomised, placebo-controlled study to evaluate the efficacy and safety of a fixed combination containing two plant extracts (Crataegus oxyacantha and Eschscholzia californica) and magnesium in mild-to-moderate anxiety disorders. Current Medical Research and Opinion 20 (1): 63-71.

2- Committee on Herbal Medicinal Products. (2015).Assessment report on Eschscholzia californica Cham., herba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *