Ginseng

Le ginseng, c’est quoi ?

Le ginseng est une plante herbacée vivace de la famille d’Araliaceae. Il existe deux espèces voisines de ginseng qui appartiennent au genre Panax : L’espèce d’Asie (Panax ginseng C.A. Meyer) et l’espèce d’Amérique (Panax quinquefolius L.). Le mot « Pan », signifie « tout », et « Akos », signifie « remède », ce qui montre l’intérêt de cette plante en médecine traditionnelle puisqu’elle est considérée comme un remède pour toutes les maladies.

Il s’agit une plante de petite taille (20 à 50 cm de hauteur) avec des feuilles palmatilobées, à 5 folioles en verticille. Ses fleurs sont en ombelles et de couleur blanche. Les fruits sont des petites baies groupées de couleur rouge. Enfin, la racine est une tubercule de grande taille, charnue et ridée qui devient de plus en plus ramifiée avec l’âge.

Le ginseng d’Asie (Panax ginseng C.A. Meyer) , est une espèce qu’on trouve à l’état sauvage en Chine, en Corée, Vietnam et en Russie. Il s’agit d’une espèce protégée d’ou les racines destinées à un usage médicinal proviennent majoritairement de plantes de culture qui se trouvent essentiellement en Chine.

Le ginseng américain (Panax quinquefolius L.) est une espèce qu’on trouve dans les forêts d’Amérique de Nord essentiellement au Canada (Québec et Ontario). Il s’agit également d’une espèce menacée d’extinction.

Planche botanique de Ginseng
Planche botanique de Ginseng (Panax ginseng C.A. Meyer )

Quelle partie de ginseng utiliser ?

On utilise la racine séchée de ginseng pour ses propriétés thérapeutiques. Seul l’espèce asiatique est considérée comme officinale. La pharmacopée européenne précise que cette racine doit contenir au moins 0,4 % de ginsenosides. On parle de « ginseng blanc » lorsque la racine est nettoyée puis séchée et de « ginseng rouge » lorsque la racine est préalablement traitée à la vapeur avant le séchage.

La racine est surtout riche en saponosides: Il s’agit d’un type particulier de saponosides appelés ginsenosides, qui se composent d’une partie non sucrée téracyclique de type dammarane et d’une partie sucrée qui peut contenir le glucose et le rhamnose.

La racine contient d’autres composés notamment les polysaccharides, les polyacétylènes, les stérols et certaines vitamines ainsi qu’une huile essentielle dont le rendement ne dépasse pas le 0,05%.

Quels sont les bienfaits de ginseng ?

Le ginseng est une plante dite « adaptogène« . En effet, elle permet de stimuler une résistance non spécifique de l’organisme vis à vis de la fatigue physique et du stress mental.

Les essais clinique réalisés sur l’Homme ont confirmé ce pouvoir adaptogène. En effet, plusieurs études ont montré une amélioration significative des capacités physiques suite à l’utilisation de la racine de ginseng. Cette propriété se traduit par une augmentation de l’absorption de l’oxygène, une diminution de la fréquence cardiaque, une augmentation de la force musculaire ainsi qu’une diminution de la masse graisseuse.

Notre plante s’est avéré aussi efficace pour l’amélioration de performances cognitives dans les activités nécessitants la mémoire et la concentration. Elle permet aussi d’améliorer l’humeur et de résister à l’état de stress.

La stimulation de l’immunité de l’organisme est une autre facette du pouvoir adaptogène de cette plante qui permet à l’organisme de résister aux différentes maladies surtout d’origine infectieuse. Cette stimulation de l’immunité peut être expliquée par la capacité de ginseng à augmenter le taux de leucocytes et notamment des lymphocytes T.

Enfin, à l’instar de maca appelé le « ginseng péruvien », le traitement par la racine de ginseng a donné des résultats encourageants pour le traitement de dysfonctionnement érectile. Les études concernant cette activité sont controversées et ne permettent pas de tirer des conclusions en faveur de l’efficacité de cette plante. De même pour l’action hypoglycémiante, les études ne sont pas concluantes et nécessitent d’être consolidées par d’autres travaux afin de s’assurer de l’efficacité de cette plante pour le traitement de diabète.

Comment utiliser le ginseng ?

La racine de ginseng séchée et broyée peut être utilisée pour préparer une infusion en utilisant 600 mg (0,6 g) de ginseng pour 150 ml d’eau bouillante. Cette infusion peut être préparée et utilisée jusqu’à 3 fois par jour.

On peut aussi utiliser un extrait sec , qui correspond à 1 partie de ginseng pour 3 à 7 parties d’éthanol 40%, à l’ordre de 50 mg jusqu’à 3 fois par jour. Concernant l’extrait fluide, préparé en utilisant 1 partie de ginseng pour 1 d’éthanol 32%, la dose recommandée est à l’ordre de 500 mg jusqu’à 3 fois par jour.

Quelles précautions prendre avec le ginseng ?

Les différents essais cliniques et la longue histoire d’utilisation de ginseng surtout en médecine traditionnelle chinoise ont montré que cette plante présente une bonne sécurité d’emploi malgré la survenue de certains effets indésirables. Ces effets indésirables sont principalement de type gastro-intestinal tels que la nausée, les vomissement, la diarrhée et la constipation. On note aussi la survenue de certains cas d’insomnie qui sont liés à l’effet stimulant de cette plante.

La racine de ginseng est contre-indiquée en cas d’allergie. Enfin, on évite d’utiliser le ginseng chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que les enfants à cause de manque de données.

Références

1- Jean Bruneton. (2009). Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales. Lavoisier. 4éd. 1292 pages.

2- Committee on Herbal Medicinal Products. (2013). Community herbal monograph on Panax ginseng C.A. Meyer, radix

3-Committee on Herbal Medicinal Products. (2013). Assessment report on Panax ginseng C.A. Meyer, radix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *