Traitement des poux par la phytothérapie

Définition, causes et symptômes de la pédiculose

La pédiculose est une infestation parasitaire contagieuse du cuir chevelu causée par les poux de tête (Pediculus humanus var capitis). Le pou de tête est un insecte aptère (dépourvu d’ailes) et hématophage (se nourrisse de sang) qui, à l’âge adulte, mesure entre 2 et 4 mm. Sa couleur peut varier d’une région du monde à l’autre. La femelle pond quatre à dix œufs par jour pendant trois à quatre semaines, soit un total de 100 à 200 œufs appelés lentes. Chaque lente donne une larve qui devient adulte trois semaines plus tard. Même s’ils sont une nuisance, les poux de tête ne transmettent pas d’agents infectieux, contrairement aux poux de corps.

poux de tête adulte
Pou de tête adulte et lentes [4]

La contamination est avant tout interhumaine et elle se fait directement par contact, même bref, d’un sujet parasité à un autre sujet. Le facteur de risque de transmission est la cohabitation d’un grand nombre de personnes dans un espace restreint, quelle que soit leurs origines socio-économique. La transmission indirecte est théoriquement possible en cas d’utilisation successive, à bref intervalle de temps, de peignes et brosses, voire de bonnets, écharpes et manteaux. La prévalence de l’infestation par les poux ne suit pas un cycle saisonnier, mais elle est généralement plus importante au moment de la rentrée scolaire et à la suite des vacances scolaires.

L’état immunitaire de l’hôte pourrait jouer un rôle dans la réceptivité ou la résistance aux poux de tête. Le principal symptôme associé à la pédiculose est la démangeaison du cuir chevelu. Toutefois, la majorité des personnes infestées sont asymptomatiques. La pédiculose peut entraîner des excoriations, des ulcères et des infections du cuir chevelu consécutives au grattage.

Principes du traitement de la pédiculose par la phytothérapie

Il faut savoir qu’il n’y a pas de guérison spontanée de la pédiculose. La lutte contre les poux consistait depuis l’antiquité en un épouillage manuel ou à l’aide de divers instruments tel le peigne métallique qui reste d’une grande efficacité. La coupe rase est une mesure qui est encore quelquefois préconisée.

Un produit anti-poux efficace doit être pédiculicide c’est à dire qu’il doit permettre de tuer les poux adultes, mais il doit aussi être lenticide pour tuer les larves se trouvant dans les lentes, qui si elles ne sont pas tuées, vont devenir des poux adultes quelques jours plus tard et contaminer de nouveau le cuir chevelu de l’hôte. Les répulsifs peuvent jouer un rôle dans la prévention de l’infestation en repoussant les insectes mais ils n’ont pas une place importante dans la stratégie thérapeutique.

Plantes médicinales utilisées pour le traitement de la pédiculose

Huiles essentielles

Arbre à thé Melaleuca alternifolia (Maiden et Betche) Cheel

Les nymphes de poux meurent après 20 minutes de traitement à l’huile essentielle des feuilles de l’arbre à thé à la concentration de 1 %. On note également l’éradication des poux adultes avec un taux de mortalité qui atteint 100% à 30 minutes. Le pou adulte meurt par rupture de l’intestin ainsi que par les infiltrations dans le thorax et branches.

L’huile essentielle de l’arbre à thé entre dans la composition de plusieurs préparations capillaires à un pourcentage qui varie de 0,5 à 10 %, avec une valeur préférable d’environ 20 mg par dose millilitre.

Girofle Syzygium aromaticum L.

L’extrait à l’hexane du bouton floral de girofle présente une activité lenticide prononcée. Une étude réalisée en 2003 en Corée de Sud a montré une efficacité lenticide du girofle ainsi que ses métabolites secondaires (l’acétyleugénol, le bêta-caryophyllène, l’eugénol, l’alpha-humulène et le salicylate de méthyle) comparable à celle du delta-phénothrine et du pyrèthre, qui sont les anti-poux de référence.

En plus le girofle possède une activité pédiculicide. En effet, un test biologique de diffusion sur papier-filtre en présence des femelles de Pediculus capitis, a révélé que l’activité de l’huile essentielle de girofle était comparable à celle du delta-phénothrine et du pyrèthre. À la dose de 0,25 mg/cm, le composé le plus toxique pour les femelles de poux était l’eugénol, qui est le composé majoritaire de notre huile essentielle. L’eugénol mime le système octopaminergique et agit par sa toxicité sur le système nerveux de l’insecte.

Lavande officinale Lavandula angustifolia L.

Une étude australienne de Barker SC, Altman PM a fait une comparaison entre l’association des huiles essentielles de la lavande et de l’arbre à thé et des pédiculicides de synthèse. Les résultats de cette étude ont montré une efficacité élevée des produits naturels contre les poux de tête ce qui permet d’offrir une alternative au produit à base de pyréthrines.

En plus de cette action pédiculicide, l’huile essentielle de lavande est un excellent répulsif, utilisable en prévention. Plusieurs laboratoires pharmaceutique ont développé des lotions répulsives de poux, commercialisés sur le marché à base d’huile essentielle de lavande.

Menthe poivrée Mentha peperita L.

Dans une étude d’évaluation de l’activité pédiculicide de plusieurs huiles essentielles in vitro, l’huile essentielle de menthe poivrée s’est démontrée la plus efficace dans l’inhibition de l’émergence des poux avec 98% d’efficacité contre la pédiculose du cuir chevelu.

Huiles végétales

Huile de ricin Ricinus communis L.

L’huile de ricin présente une viscosité très élevée. Elle est riche en acide ricinoléique, qui représente près de 90 % des acides gras, et confère à l’huile sa spécificité. Cette huile possède une activité antibactérienne, ce qui peut être avantageux dans le cas de pédiculose avec les lésions de grattage.

Il faut savoir que les poux respirent par des orifices que l’on nomme stigmates qui peuvent devenir imperméables et se fermer sous l’eau leur épargnant la noyade, même après plusieurs minutes (un bain en piscine ou dans l’eau de mer ne sert donc à rien pour éliminer les poux). Mais ils sont asphyxiés par les huiles et les produits gras, ce qui permet d’exploiter le caractère occlusif du ricin. De plus, la viscosité de l’huile facilite la désolidarisation de la lente.

Huile de noix de coco Cocos nucifera L.

L’huile végétale de noix de coco est un agent asphyxiant qui agit de façon mécanique en recouvrent les poux et les lentes d’un film occlusif qui obstrue les orifices respiratoires (micropyle) et excrétoires des poux en quelques minutes. Le pou ne peut plus éliminer l’eau absorbée lors de son repas sanguin ce qui aboutit souvent à une mort par rupture des intestins. Les huiles végétales permettent aussi la dégradation de la spumaline qui permet aux lentes de s’accrocher aux cheveux.

Formules utilisées pour la prise en charge de la pédiculose

Pour la mise au point d’une formule contre les poux plusieurs facteurs doivent être pris en considération. En effet, les excipients jouent un rôle très important puisqu’ils permettent la pénétration des substances actives à travers la cuticule du pou et à travers la lente pour atteindre l’embryon. Pour cela, il faut utiliser des solvants organiques comme les alcools qui favorisent la solubilité de l’insecticide dans les graisses et augmentent sa diffusion à travers la cuticule. En plus, les tensio-actifs sont parfois indispensables pour permettre la pénétration du liquide à travers les micropyles de la lente qui est très imperméables aux solvants.

Ci-dessous la formule d’une huile capillaire, à base d’huiles essentielles et d’huiles végétales, qui possède des propriétés pédiculicides, lenticides ainsi qu’un effet répulsif vis à vis des poux. Il faut rappeler que cette formule qui contient des huiles essentielles est contre-indiquée chez les enfants de moins de 30 mois et les femmes enceintes.

  • Huile essentielle de giroflier…………………… 1 ml
  • Huile essentielle d’arbre à thé …………………3 ml
  • Huile essentielle de lavande……………………..2 ml
  • Huile essentielle de romarin à cinéole…….2 ml
  • qsp 100 ml d’huile végétale de ricin ou d’huile végétale de noix de coco.

La préparation sera appliquée de la racine jusqu’aux pointes des cheveux et restera en contact d’une à cinq heures.

Conseils hygiéno-diététiques pour la prise en charge de la pédiculose

En l’absence d’utilisation de moyens efficaces permettant d’éradiquer la transmission des poux, il convient de proposer des mesures de prévention d’ordre individuel et collectif afin de limiter la contamination.

La prévention individuelle consiste à surveiller les cheveux au moins une fois par semaine en y passant un peigne fin (en particulier en période d’infestation au sein d’une collectivité). Les cheveux courts sont préférés et les cheveux longs doivent être attachés par des tresses pour limiter le risque de transmission. Les parents doivent rappeler à leur enfant de ne pas échanger bonnet, cagoule et casquette avec leurs amis. De même, à la piscine, le port d’un bonnet de bain est recommandé. Un entretien des ongles, coupés ras, permet d’éviter les lésions de grattage et leur surinfection.

En plus, il faut éliminer les parasites de l’environnement en lavant à haute température (60 °C) les vêtements, les oreillers, les draps, les peluches, etc. L’usage de répulsifs naturels, dont l’effet est lié à l’action des molécules sur certains récepteurs sensoriels de l’insecte, peut être envisagé. Parmi les dérivés naturels, les huiles essentielles (HE) présentent un intérêt non négligeable

Références

1- F. Obert. (2014). Huile capillaire pédiculicide. Phytothérapie clinique 12:245-247.

2- Netgen. Les pédiculoses. Revue Médicale Suisse.

3- Nicolas Clere. (2013). La prise en charge des poux, toujours d’actualité à l’officine. Actualités pharmaceutiques 529: 38-40.

4- Heinz Mehlhorn et al. (2011). Ovicidal effects of a neem seed extract preparation on eggs of body and head lice. Parasitol Res 109:1299–1302.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.