Bouleau blanc

Le bouleau blanc, c’est quoi ?

Le bouleau blanc (Betula alba L.), est un grand arbre de la famille des Betulaceae. Cet arbre possède un tronc élancé, qui peut atteindre 20 m de hauteur, avec un écorce lisse de coloration blanche argentée notamment sur l’arbre jeune. Il a des rameaux lisses et flexibles portants des feuilles brillantes losangiques dentées. Ses fleurs mâles et femelles sont disposées en chatons. Les fruits du bouleau blanc sont des petits akènes ailés.
Le bouleau blanc pousse dans les forêts humides et dans les tourbières dans presque toute l’Europe.

Planche botanique bouleau blanc
Planche botanique de bouleau blanc (Betula alba L.)

Quelles parties du bouleau blanc utiliser ?

Plusieurs parties du bouleau blanc sont utilisées en médecine traditionnelle tels que les feuilles, l’écorce de tronc et les chatons. Cet article va s’intéresser à l’étude de feuilles qui constituent la partie de la plante la plus étudiée et qui a fait l’objet d’une monographie à la pharmacopée européenne.
Les feuilles séchées de bouleau blanc contiennent essentiellement des flavonoïdes (1,5 % au minimum) qui sont des hétérosides de quercétine, de kaempférol et de myricetine. Il faut noter que les feuilles jeunes sont plus riches en flavonoïdes. Les feuilles de bouleau contiennent aussi des tanins condensés (proanthocyanidols) et des acides phénols tel que l’acide caféique. En plus de ces composés phénoliques, on trouve des acides gras notamment l’acide linoléique et l’acide linolénique, des composés triterpéniques et une huile essentielle avec un rendement que peut atteindre le 0,1 % . Enfin, les feuilles de bouleau contiennent aussi des minéraux essentiellement le potassium et des vitamines essentiellement la vitamine C.

Quels sont les bienfaits du bouleau blanc ?

Les feuilles du bouleau blanc sont connues pour leur action diurétique (augmentation de la production d’urine). Plusieurs indications découlent de cette action diurétique : En effet, une étude clinique randomisée et en double aveugle a montré que la tisane de feuilles de bouleau permet de diminuer les inflammations et les irritations du tractus urinaire, d’éliminer les calculs rénaux ainsi qu’une efficacité sur les infections urinaires comparable à celle des antibiotiques. Autres études in vitro sont en faveur de cet efficacité de bouleau blanc vis à vis des germes responsables des infections urinaires et notamment l’Escherichia coli. En effet, les extraits de feuilles de bouleau blanc diminuent les facteurs de virulence d’E. coli uropathogène, à savoir sa motilité et son adhésion aux cellules de la vessie.
Le drainage rénal que les feuille de bouleau permettent de faire en favorisant l’élimination d’eau et des minéraux notamment l’acide urique de l’organisme, nous montre l’intérêt de cette plante dans les cas de goutte, qui est une maladie caractérisée par une augmentation de la concentration d’acide urique dans le sang, ainsi qu’en cas de rétention d’eau et d’œdèmes.

Comment utiliser le bouleau blanc ?

Les feuilles du bouleau blanc sont surtout utilisés par voie orale. Pour cela,  on prépare une infusion en utilisant 2 à 3 g de feuilles séchées et broyées pour 150 ml d’eau bouillante. Cette tisane peut être administrée jusqu’à 4 fois par jour.

Quelles précautions prendre avec le bouleau blanc ?

Le bouleau blanc ne présente pas une toxicité particulière mais il ne faut pas l’utiliser en cas d’allergie à cette plante. Il faut noter que pour assurer une augmentation de la quantité d’urine, un apport hydrique suffisant est requis pendant le traitement.

Références

1- Committee on Herbal Medicinal Products . (2014). European Union herbal monograph on Betula pendula Roth and/or Betula pubescens Ehrh. as well as hybrids of both species, folium
2- Committee on Herbal Medicinal Products. (2014). Assessment report on Betula pendula Roth and/or Betula pubescens Ehrh. as well as hybrids of both species, folium

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *