Tisane

La tisane, c’est quoi ?

La tisane est une préparation aqueuse buvable, obtenue à partir d’une ou plusieurs drogues végétales convenablement divisées pour être plus facilement pénétrées par l’eau.

Comment préparer une tisane ?

Les tisanes en vrac ou en sachet-dose peuvent être obtenues par les opérations suivantes :

  • Infusion : versez l’eau bouillante sur la drogue végétale. Laissez refroidir en contact environ 10 à 15 minutes. Ce procédé est le plus utilisé pour la préparation de tisane. Il convient à la plupart des feuilles, fleurs et organes fragiles. Le produit de l’infusion est un infusé.
  • Macération : maintenez la drogue végétale en contact avec de l’eau, à la température ambiante, pendant une durée de 30 min. On utilise généralement ce procédé avec les plantes médicinales à mucilage telles que la mauve, la guimauve, le lin… Le produit de la macération est un macérât.
  • Digestion : maintenez la drogue végétale en contact avec l’eau, à une température inférieure à la température d’ébullition (par exemple à 70°C).
  • Décoction : maintenez la drogue végétale en contact avec de l’eau, à la température d’ébullition, pendant une durée de 15 à 30 min. Ce procédé convient à la plupart des organes durs tels que les racines, les rhizomes et les écorces. Le produit de la décoction est un décocté.

Les tisanes sont réalisées extemporanément (au moment de l’emploi), en utilisant de l’eau potable. On peut réaliser une filtration après l’extraction.

Il convient d’utiliser un récipient fermé surtout avec les plantes aromatiques pour éviter de perdre les huiles essentielles lors de l’évaporation. Il faut laisser refroidir après l’extraction, pour que les huiles essentielles piégées par le couvercle se condensent et se retrouvent dans la tisane.

Quelles plantes utiliser pour la préparation des tisanes ?

Les mélanges de plantes pour tisanes ne dépassent pas 10 drogues végétales, dont :

– pas plus de 5 drogues végétales considérées comme substances actives, chacune devant au minimum représenter 10% (m/m) du mélange total,

– pas plus de 3 drogues végétales pour l’amélioration de la saveur avec au total un maximum de 15% (m/m) du mélange total,

– pas plus de 2 drogues végétales pour l’amélioration de l’aspect avec au total un maximum de 10% (m/m) du mélange total.

  • Liste des drogues végétales pouvant être utilisées pour l’amélioration de la saveur des mélanges pour tisanes en plus de leurs propriétés thérapeutiques

Anis (fruit), Badianier de Chine (fruit), Basilic (feuille), Cannelier de Ceylan (écorce de tige), Carvi (fruit), Coriandre (fruit), Curcuma (rhizome), Eucalyptus (feuille), Fenouil doux (fruit), Fenouil amer (fruit), Genévrier (cône femelle), Gingembre (rhizome), Giroflier (bouton floral), Karkadé (calice et calicule), Mélisse (feuille), Menthe poivrée (feuille), Menthe verte (feuille), Muscadier aromatique (noix de muscade), Myrtille (fruit), Oranger amer (fleur, épicarpe et mésocarpe), Origan (feuille, fleur), Pin sylvestre (bourgeon), Réglisse (racine), Romarin (feuille), Rosier (bouton floral, pétale), Sarriette des montagnes (sommité fleurie), Sauge trilobée (feuille), Serpolet (partie aérienne fleurie), Temoe-lawacq (rhizome), Théier (feuille), Thym (feuille, fleur), Violette (fleur)

  • Liste des drogues végétales pouvant être utilisées pour l’amélioration de l’aspect des mélanges pour tisanes en plus de leurs propriétés thérapeutiques

Bleuet (capitule), Coquelicot (pétale), Curcuma (rhizome), Karkadé (calice et calicule), Mauve (fleur), Rosier (bouton floral, pétale), Temoe-lawacq (rhizome), Violette (fleur)

Références

1- Pharmacopée française août 2013. MÉLANGES POUR TISANES POUR PRÉPARATIONS OFFICINALES

2- Pharmacopée française août 2013. Tisanes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.