Plante médicinale et Matière première

Une plante médicinale, c’est quoi ?

Il n’existe pas une définition officielle de la plante médicinale. C’est tout simplement un végétal ayant des propriétés thérapeutiques c’est à dire capable d’avoir une action curative ou préventive sur les maladies humaines ou animales.

Une plante médicinale, comme par exemple la passiflore (Passiflora incarnata L.), est définie par deux mots latins en italique : le premier, qui commence par une majuscule, est le nom de genre et le deuxième est le nom de l’espèce. C’est la nomenclature binaire.

De plus pour être complet, on ajoute le nom abrégé du premier botaniste qui l’est décrite (par exemple: L., pour l’imminant botaniste Linné).

Certaines espèces de plante médicinale sont représentées par plusieurs variétés. L’activité thérapeutique peut être liée à une variété bien déterminée. Dans ce cas, il faut mentionner en plus de la nomenclature binaire, le nom de la variété comme par exemple: Vitis vinifera L. var. tinctoria .

Dans le cas de plantes aromatiques, qui sont les plantes qui produisent les huiles essentielles, on peut être emmené à ajouter le Chémotype (ou chimiotype), identifié par les lettres « ct ». Cela est dû au faite que la composition chimique des huiles essentielles varie énormément qualitativement et quantitativement en fonction de plusieurs paramètres tels que le climat et la localisation géographique. On trouve par exemple:

  • Rosmarinus officinalis L. ct 1,8 cinéole (surtout originaire du Maroc et de Tunisie)
  • Rosmarinus officinalis L. ct camphre (surtout originaire de France et d’Espagne)
  • Thymus vulgaris L. ct thymol

Quelles sont les matières premières d’origine végétale ?

Dans la majorité des cas, on n’utilise pas la totalité de la plante médicinale pour se soigner, mais seulement une partie qui peut être la fleur, la racine, le fruit ou la feuille… Cette partie de la plante médicinale qui détient l’activité thérapeutique est appelée la drogue végétale.

Cette drogue végétale peut être utilisée telle quelle sans subir des modifications, mais elle peut faire l’objet de certaines opérations pharmaceutiques pour faciliter son utilisation telles que la pulvérisation et l’extraction. On parle alors d’une préparation à base de drogue végétale.

Drogue végétale

Selon la Pharmacopée européenne « Les drogues végétales sont essentiellement des plantes, parties de plantes ou algues, champignons, lichens entiers, fragmentés, ou brisés utilisés en l’état, soit le plus souvent
sous forme desséchée, soit à l’état frais.
Certains exsudats n’ayant pas subi de traitements spécifiques sont également considérés comme des drogues végétales. »

Préparations à base de drogues végétales

Selon la pharmacopée européenne « Les préparations à base des drogues végétales sont des produits homogènes obtenus en soumettant les drogues végétales à des traitements tels que l’extraction, la distillation, l’expression, le fractionnement, la purification, la concentration ou la fermentation… »

Ces sont, par exemple:

Références

1- Pharmacopée européenne 8ème édition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.