Aubépine

L’aubépine, c’est quoi ?

L’aubépine (Crataegus monogyna Jacq. ou Crataegus laevigata Poiret DC ou Crataegus oxyacantha L.) est un arbuste buissonneux de la famille de Rosaceae. Elle peut atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Ses branches sont glabres portants des épines robustes et droites. Ses feuilles, d’un vert clair et luisant, sont caduques, alternes et légèrement découpées en 3 à 5 lobes. Les fleurs blanches ou rosâtres sont odorantes et groupées en corymbes (bouquets). Le fruit est une baie globuleuse et ellipsoïde de couleur rouge foncée luisante renfermant deux à trois noyaux.

Planche botanique de l'aubépine
Planche botanique de l’aubépine
(Crataegus monogyna Jacq. ou Crataegus laevigata Poiret DC )

L’aubépine est aisément retrouvée en Europe de l’Angleterre jusqu’en Suède. L’espèce est aussi présente, à un degré moindre, au Proche-Orient jusqu’à l’Himalaya et en Afrique du nord.

Quelles parties de l’aubépine utiliser ?

On utilise les feuilles, les fleurs et les baies de l’aubépine pour leurs vertus médicinales. Les baies, appelées également cenelles, sont comestibles.

Les différents parties de la plantes sont riches en composés phénoliques. On trouve tout d’abord les tanins condensés (proanthocyanidols) essentiellement de type dimère qui sont concentrés au niveau de la feuille (jusqu’à 4,5%). On trouve aussi des flavonoïdes tels que l’hyperoside, le quercétine et le vitexine essentiellement cocncentrés au niveau de la fleur (jusqu’à 2%). Les acides phénols notamment l’acide caféique et l’acide chlorgénique sont aussi présents dans la plante ainsi que d’autres composés tels que les acides triterpénique (acide oléanique et l’acide urolique)…

Quels sont les bienfaits de l’aubépine ?

L’aubépine présente plusieurs bienfaits pour le système cardiovasculaire et pour la santé mentale.

L’utilisation de notre plante pour la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires remonte à la fin du XIXe siècle. Des études cliniques récentes ont montré l’efficacité des extraits de l’aubépine, obtenus à partir des baies ou des sommités fleuries, pour améliorer les symptômes de l’insuffisance cardiaque à savoir la tachycardie, l’hypertension, l’arythmie. Les résultats de ces études ont permis de constater une nette amélioration dans la qualité de vie des patients souffrants d’une insuffisance cardiaque de classe II de NYHA et des symptômes liés à cette pathologie.

Pour atténuer la situation de défaillance cardiaque, l’aubépine agit à différents niveaux. En premier lieu, elle augmente la force de contraction du muscle cardiaque (effet inotrope positif). D’une autre part, elle augmente le débit coronarien permettant ainsi une bonne irrigation du tissu cardiaque et d’autre part la conduction auriculo-ventriculaire. Enfin, l’aubépine a l’avantage d’avoir une action anti-arythmique probablement par l’ augmentation de la période réfractaire effective.

L’aubépine possède également un effet anti-hypertenseur : la pression artérielle diastolique et systolique ont baissé d’une manière significative après un traitement par l’extrait de Crataegus laevigata durant 10 jours consécutifs. Les études ont montré que cet effet hypotenseur découle d’une vasodilatation des vaisseaux sanguins.

En plus de ces propriétés bénéfiques pour le système cardiovasculaire, l’aubépine possède une action hypolipémiante. Elle permet d’avoir une baisse significative du cholestérol, triglycérides, LDL et VLDL (“mauvais cholestérol”) avec une augmentation du taux de HDL (“bon choléstérol”). L’aubépine agit d’une part, sur la synthèse endogène du cholestérol en la bloquant et sur son apport exogène en inhibant son absorption intestinale. D’autre part sur son excrétion par augmentation de la libération des sels biliaires. Une étude comparative a montré que l’extrait de fleurs et de feuilles est plus efficace que l’extrait de baies pour abaisser le taux de cholestérol.

Enfin, plusieurs études ont confirmé l’effet anxiolytique de l’aubépine et son efficacité pour l’amélioration de la qualité du sommeil. Vous pouvez consulter l’article “Traitement de l’insomnie par la phytothérapie”.

Tout ces propriétés ont amené l’agence européenne des médicaments à préconiser l’utilisation de l’aubépine pour le traitement des troubles de l’éréthisme (excitabilité accrue) cardiaque, à condition de s’assurer que le coeur est sain, et pour le traitement symptomatique des états neurotoniques notamment en cas de troubles mineurs du sommeil.

Comment utiliser l’aubépine ?

On utilise l’aubépine par voie orale. Pour cela, on prépare une infusion en utilisant 1 à 2 g de sommités fleuries d’aubépine dans 150 ml d’eau bouillantes. On peut prendre cette tisane jusqu’à 4 fois par jour.

On peut aussi utiliser des gélules à base de poudre d’aubépine avec une posologie de 4 fois par jour. Chaque gélule peut contenir jusqu’à 350 mg de drogue.

Quelles précautions prendre avec l’aubépine ?

L’aubépine ne présente pas une toxicité particulière. Des effets indésirables banales ont été rapportés tels que les nausées, les vomissements, les vertiges et les maux de tête.

L’aubépine est, préférentiellement, à éviter pendant la période de grossesse suite à la réduction de la tonalité et la motilité de l’utérus dont elle est responsable. Le risque d’usage chez une femme allaitante n’a fait l’objet d’aucune étude appropriée.

Références

1- Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC). 2014. European Union herbal monograph on Crataegus spp., folium cum flore.

2- BERKANE Meryem. 2017. Etude bibliographique sur l’Aubépine :
Crataegus laevigata Poir (DC) (syn:Crataegus oxyacantha L). MEMOIRE DE FIN D’ETUDES FACULTE DE MEDECINE DR. B . BENZERDJEB – TLEMECEN.

3- J Wang et al. 2013. Effect of Crataegus Usage in Cardiovascular Disease Prevention: An Evidence-Based Approach. Evid Based Complement Alternat Med. : 149363

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.