Fenugrec

Le fenugrec, c’est quoi ?

Le fenugrec (Trigonella fœnum-græcum L.) est une plante herbacée annuelle de la famille de Fabaceae. Sa tige dressée peut atteindre 50 cm de hauteur. Ses feuilles sont alternes, longuement pétiolées et composées à 3 folioles ovales et denticulées. Ses fleurs sont axillaires, solitaires ou groupées par deux, de type papilionacé, jaune pâle à violet clair de forme triangulaire. Le fruit est une gousse allongée qui renferme de 10 à 20 graines. Ces graines sont très dures, aplaties, de couleur brun clair à brun rougeâtre et marquées par un sillon qui délimite deux parties inégales.

Planche botanique du fenugrec
Planche botanique du fenugrec (Trigonella fœnum-græcum L.)

Le fenugrec est originaire de la région méditerranéenne. Il est largement distribuée à travers le monde, notamment dans les pays de l’Afrique du Nord (Tunisie, Algérie, Maroc et en Egypte), et également en Asie du sud ouest, en Inde, au Pakistan, en Chine et au Japon. Sa culture s’étend plus récemment à l’Europe centrale, au Portugal, en Espagne, au Royaume-Uni
et aux États-Unis.

Quelle partie du fenugrec utiliser ?

La partie utilisée est essentiellement les graines. Pour les récupérer, les gousses (le fruit), récoltées durant l’automne, sont mises à sécher puis
sont battues afin que les graines en sortent.

Les graines de fenugrec contiennent des protides (20 à 30%), des lipides (7 à 10%) dont une huile riche en acides gras insaturés et en phytostérols. Les glucides sont particulièrement abondants (20 à 45%) notamment des fibres (cellulose, hémicellulose, etc.), et des mucilages (surtout localisés sur les parois cellulaires de l’endosperme).

Ces graines contiennent également des saponosides stéroïdiques (diosgénine et yamogénine), des alcaloïdes (la trigonelline) ainsi qu’une huile essentielle responsable de l’odeur caractéristique de la plante. On trouve aussi des vitamines (A, B1 et C) et des minéraux tels que le phosphore, le chrome et le calcium.

Quels sont les bienfaits du fenugrec ?

Le fenugrec est utilisé pour ses propriétés thérapeutiques ainsi que pour ses propriétés culinaires.

En cuisine orientale, le fenugrec entre dans la fabrication de mélange d’épices aromatiques. Il peut aussi être incorporé au pain comme en Egypte et en Ethiopie.

En thérapeutique, on utilise les graines de fenugrec essentiellement pour leurs propriétés hypoglycémiante, hypocholestérolémiante et hypotriglycéridémiante. En effet, de nombreuses études cliniques ont montré l’efficacité de ces graines pour baisser la glycémie notamment chez les patients diabétiques non insulinodépendants (diabète type 2). Cette action peut être due à la présence de fibres solubles qui font baisser l’activité de la disaccharidase intestinale et l’absorption du glucose. La présence au niveau de ces graines d’un acide aminé, le 4-hydroxyisoleucine, qui stimule la sécrétion d’insuline par un effet direct sur les îlots pancréatiques participe à cette action hypoglycémiante.

En plus de cette activité hypoglycémiante, les graines de fenugrec permettent la diminution des taux de cholestérol et des triglycérides. L’étude clinique, de Sharma et al réalisée en 1990, a montré que la consommation de graines de fenugrec permet une diminution significative du cholestérol total et de ses fractions LDL et VLDL ainsi qu’une chute de des triglycérides. La richesse des graines de fenugrec en fibres est à l’origine de cette activité. En effet, ces fibres pourraient inhiber la réabsorption du cholestérol par une augmentation de la viscosité du bol fécal au niveau de l’intestin grêle, ainsi que la réabsorption des acides biliaires intestinaux. De même, les saponosides de fenugrec pourraient aussi former des complexes avec le cholestérol dans l’intestin et réduiraient son absorption.

Les graines de fenugrec sont aussi connu en médecine traditionnelle pour leur effet stimulant de l’appétit.

Comment utiliser le fenugrec ?

On utilise les graines crues de fenugrec par voie orale pour leurs propriétés hypoglycémiante et hypolipémiante.

On prépare une infusion en utilisant 6 g de graines dans 500 ml d’eau bouillante. On prend 150 ml de cette préparation avant chaque repas.

On peut prendre des gélules contenant la poudre de graines de fenugrec à l’ordre de 300 mg par gélule, une gélule avant chaque repas.

La teinture au 1/5 de fenugrec est utilisée avec une posologie de 6 ml avant chaque repas (matin, midi et soir).

Quelles précautions prendre avec le fenugrec ?

L’utilisation à long terme des graines de fenugrec doit être surveillée chez l’homme et interdite chez l’enfant non pubère à cause de leur richesse en saponosides stéroidiques qui se comportent comme des phyto-œstrogènes. Ces graines sont aussi contre-indiqués chez la femme enceinte à cause du risque tératogène.

On peut observer lors de la consommation de cette plante certains effets indésirables tels que des diarrhées et des flatulences. De même, le fenugrec est susceptible d’augmenter l’effet des médicaments de la diabète.

Références

1-Ghedira K. et al (2010). Fenugrec : Trigonella fœnum-græcum L. (Fabaceae ex. Leguminosae). Phytothérapie 8: 180-184.

2-Committee on Herbal Medicinal Products (2010). Community herbal monograph on Trigonella foenumgraecum L., semen

3-Srinivasan K. et al. (2006). Fenugreek (Trigonella foenumgraecum): A Review of Health Beneficial Physiological Effects. Food Reviews International 22: 203-224.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *