Hamamélis

L’hamamélis, c’est quoi ?

L’hamamélis (Hamamelis virginia L.), est un arbuste de la famille de Hamamelidaceae. Il peut atteindre 7 m de hauteur et il ressemble au noisetier, d’ou son nom “noisetier des sorcières”. Ses feuilles sont caduques, dentelées ou lobées, et mesurent de 8 à 15 cm de long. Ses fleurs, qui s’épanouissent à l’automne en grappes, sont de coloration jaune brillante. Le fruit est une capsule ligneuse qui contient deux graines de couleur noir.

L’hamamélis se rencontre à travers l’Amérique de Nord, d’ou son nom hamamélis de virginie “virginia” en référence à ses origines géographiques.

Planche botanique d'hamamélis
Planche botanique d’hamamélis (Hamamelis virginia L.)

Quelles parties de l’hamamélis utiliser ?

On utilise les feuilles séchées de l’hamamélis de virginie pour leurs propriétés thérapeutiques. Selon la pharmacopée européenne, les feuilles doivent contenir au moins 3% de tanins. L’écorce de tronc et des bronches contient également des tanins et peut être utilisé en thérapeutique.

Les feuilles sont riches en tanins (jusqu’à 10% des feuilles séchées). Ces tanins sont majoritairement des proanthocyanidols (tanins condensés), mais on trouve aussi des tanins galliques (tanins hydrolysables) caractérisés par la présence d’hamamélitanin. En plus des tanins, les feuilles d’hamamélis contiennent d’autres composés phénoliques tels que les flavonoïdes (hétérosides de kaempférol et quercétol) et les acides phénols (acide gallique et acide caféique). Enfin, on peut trouver dans ces feuilles une huile essentielle, avec un rendement qui ne dépasse pas le 0,5%.

Quels sont les bienfaits de l’hamamélis ?

Les feuilles d’hamamélis sont utilisées en phytothérapie grâce à leur richesse en tanins, qui leur confèrent des propriétés astringentes. Cette action astringente est responsable de plusieurs effets tels que l’effet cicatrisant, antidiarrhéique, ainsi que des effets veinotoniques et vasoconstricteurs intéressants dans les pathologies dues à l’insuffisance veineuse.

En addition à ces propriétés, les feuilles possèdent un pouvoir anti-oxydant important, ainsi qu’ une action antibactérienne très intéressante vis à vis des certains bactéries qui résident dans la cavité buccale tels que Porphyromonas gingivalis, Fusobacterium nucleatum et Capnocytophaga gingivalis

Grace à ses propriétés, les feuilles d’hamamélis peuvent être indiquées par voie orale pour le traitement symptomatique des diarrhées et des manifestations de l’insuffisance veineuse tels que les jambes lourdes, les varices et les crises hémorroïdaires.

Par voie locale, l’hamamélis est utilisée en bain de bouche ou par gargarisme pour l’hygiène buccale et pour le soulagement de l’inflammation buccale ou en application cutanée comme traitement d’appoint adoucissant, anti-prurigineux des affections dermatologiques et pour le traitement des crevasses, écorchures, piqûres d’insectes…

Comment utiliser l’hamamélis ?

Les feuilles d’hamamélis sont utilisées selon les indications soit par voie orale, soit par voie externe. On préfère l’utilisation de feuilles fraîches car lors de séchage une partie des tanins peut irréversiblement se combiner à d’autres polymères.

Par voie orale, On prépare une infusion en utilisant 2 à 3 g de feuilles pour 250 ml d’eau bouillante, trois fois par jour. De même, on peut utiliser l’extrait fluide d’hamamélis à l’ordre 2 à 4 ml, 3 fois par jour. Cet extrait fluide correspond à 1 partie d’éthanol 45% pour 1 partie de feuilles séchées.

Par voie externe, on utilise l’hamamélis pour préparer des solutions pour bain bain de bouche ou des préparations à usage cutané liquides ou semi-solides. Pour les affections de la cavité buccale, on prépare une solution pour bain de bouche en utilisant 5 à 10 g de feuilles ou d’écorce pour 250 ml d’eau bouillante. Cette solution peut être utilisée plusieurs fois par jour.

Pour l’usage cutané, on utilise l’extrait fluide d’hamamélis pour faire des préparations liquides ou semi-solides. L’extrait fluide correspond à 1 partie d’éthanol 45% ou 30% pour 1 partie de feuilles séchées. On incorpore cet extrait à des préparation liquides ou semi-solides à un pourcentage compris entre 5 et 10%.

Quelles précautions prendre avec l’hamamélis ?

L’hamamélis ne présente pas une toxicité particulière mais son utilisation est contre indiquée en cas d’allergie. En effet, quelques cas d’allergie cutanée ont été reportés suite à l’utilisation de préparations à base d’hamamélis.

Références

1- Committee on Herbal Medicinal Products . (2009). COMMUNITY HERBAL MONOGRAPH ON
HAMAMELIS VIRGINIANA L., FOLIUM

2- Committee on Herbal Medicinal Products. (2009). ASSESSMENT REPORT ON HAMAMELIS VIRGINIANA L., CORTEX and HAMAMELIS VIRGINIANA L., FOLIUM

3- Jean Bruneton. (2009). Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales. Lavoisier. 4éd. 1292 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *