Marron d’Inde

Le marron d’Inde, c’est quoi ?

Le marron d’Inde ou marronier d’Inde (Aesculus hippocastanum L.), appelé aussi “faux-châtaignier”, est un grand arbre de la famille de Sapindaceae . Il peut atteindre jusqu’à 30 m de hauteur. Ses feuilles sont vertes, glabres, grandes, opposées, longuement pétiolées et composées de 5 à 7 folioles. Ses fleurs sont odorantes et groupées en grappes de cymes. Elles sont à pétales blanches, tachées de rouge et de jaune. Les bourgeons sont bruns, gonflés, luisants et couverts d’écailles visqueuses. Le fruit est une capsule coriace, épineuse et verdâtre, s’ouvrant en octobre en trois valves. Elle contient une à deux grosses graines de couleur brun, luisantes, à hile orbiculaire blanchâtre.

planche botanique marron d'Inde
Planche botanique du marron d’Inde (Aesculus hippocastanum L.)

Le marron d’Inde est originaire des Balkans (Bulgarie, Albanie et le Nord de la Grèce). Il est devenu un arbre ornemental sillonnant les grandes avenues et très présent dans les parcs français grâce à sa capacité de se cultiver sur tous les types de sol.

Quelle partie du marron d’Inde utiliser ?

On utilise la graine sèche de l’Aesculus hippocastanum pour ses propriétés thérapeutiques. Il faut noter que cette graine n’est pas comestible à cause de sa forte amertume et son effet irritant pour l’estomac.

La graine est riche en saponosides (10% et pouvant aller jusqu’à 45% dans les graines immatures) : il s’agit d’un mélange complexe de saponosides triterpéniques appelés les aescines. On trouve aussi des flavonoïdes (0.2 à 0.3%) notamment les hétérosides de quercétol et de kaempférol, des tanins condensés (0,9%), des coumarines tels que l’esculosides et le fraxosides, ainsi que des traces d’huile essentielle.

La graine de marron d’Inde contient également des métabolites primaires comme les lipides qui constituent des huiles grasses riches en triterpènes, stérols, triglycérides, phospholipides et tocophérols. On trouve aussi des protéines (5%) et des polysaccharides principalement l’amidon (50%).

Quels sont les bienfaits du marron d’Inde ?

Les graines de marron d’Inde possèdent une action antioedémateuse et anti-inflammatoire grâce à leur richesse en saponosides notamment les aescines. En effet, les aescines inhibent la phospholipase A2, qui libère les précurseurs des médiateurs inflammatoires. Les aescines diminuent également l’activité de la hyaluronidase, qui est impliquée dans la dégradation des protéoglycanes (constituants importants de l’endothélium capillaire). L’aescine peut ainsi modifier l’équilibre cellulaire entre la synthèse et la dégradation des protéoglycanes vers uniquement la synthèse, permettant ainsi de renforcer la paroi du capillaire et de diminuer les fuites qui forment des œdèmes.

Ce mécanisme est à l’origine de l’activité veinotonique d’Aesculus hippocastanum qui a la capacité de combler les lacunes intercellulaires présents dans l’endothélium des veinules. Au début de l’insuffisance veineuse (stade I), ce traitement est approprié et permet de protéger les veinules. Dans le cas d’insuffisance veineuse chronique avancée (stade II et III), l’inflammation produite maintient ces lacunes ouvertes et un processus de maladie chronique se met en place ; le marronnier d’Inde n’est alors plus efficace.

Grâce à ces propriétés, le marron d’Inde est indiqué pour soulager les symptômes liés aux troubles circulatoires veineux mineurs tels que les jambes lourdes, les varices et les hémorroïdes. Il est aussi indiqué pour améliorer les manifestations de la fragilité capillaire comme les ecchymoses (bleus) et les pétéchies (petits vaisseaux violets) qui apparaissent au niveau cutané.

Enfin, une étude réalisée sur 219 patients chinois qui souffrent de la varicocèle a montré l’efficacité de l’aescine, pris à une dose de 60 mg par jour, pour l’augmentation de la densité des spermatozoïdes et l’amélioration de la qualité du sperme. La varicocèle correspond à une dilatation des veines situées au niveau du canal spermatique. Elle entraîne une augmentation du volume du testicule touché et constitue un facteur de risque important d’infertilité.

Comment utiliser le marron d’Inde ?

En usage externe, les graines de marron d’Inde peuvent être utilisées sous forme d’un extrait sec (éthanol 25-50% v/v) de façon à avoir un pourcentage d’aescine d’environ 1% dans la forme pharmaceutique semi-solide qui peut être une pommade ou un gel. On peut aussi utiliser une teinture (1: 5; solvant d’extraction: 50% d’éthanol (v/v)) à l’ordre de 20% dans une base de pommade ou gel.

Par voie orale, les graines peuvent être utilisées en tisane. Pour cela, il faut concasser 30 g de marrons d’Inde dans un litre d’eau et de les mettre en décoction. La décoction s’obtient en faisant bouillir l’eau et la graine concassée pendant 5 minutes. Puis il faut laisser infuser pendant 5 minutes supplémentaires. Boire 3 tasses par jour permet de diminuer les symptômes d’insuffisance veinolymphatique. La commission E allemande recommande l’utilisation d’un extrait standardisé à une dose qui correspond à 100 mg d’aescine par jour.

Quelles précautions prendre avec le marron d’Inde ?

Le marron d’Inde est une plante qui ne présente pas une toxicité particulière. Mais certains effets indésirables peuvent apparaître tels que les troubles gastro-intestinaux, les céphalées, les vertiges et les réactions allergiques. La sécurité pendant la grossesse et l’allaitement n’a pas été établie. En l’absence de données suffisantes, l’utilisation pendant la grossesse et l’allaitement ne sont pas recommandés.

Références

1- COMMITTEE ON HERBAL MEDICINAL PRODUCTS (HMPC). (2009). COMMUNITY HERBAL MONOGRAPH ON AESCULUS HIPPOCASTANUM L., SEMEN

2- Cécile Vieu. (2014). Le marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum L.) : études botaniques, chimiques et thérapeutiques. Sciences pharmaceutiques. dumas-01006873.

3- K. Ghédira · P. Goetz. (2018). Marron d’Inde (graine) Aesculus hippocastanum (semen) [Sapindaceae]. Phytothérapie 16:178-182.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.